Vent de fête sur la France

Les images ont fait le tour de la planète. Une forte averse est tombée sur Moscou et sur la France à l’heure où les Bleus ont été sacrés champions du monde. C’est sous une pluie battante que le Trophée de la Coupe du Monde de la FIFA a ainsi été remis à Hugo Lloris, capitaine, et à ses coéquipiers. Aux trombes d’eau s’est soudainement mêlé un déluge de confettis dorés dans le Stade Loujniki. L’instant était unique.

 

Au même moment, une tempête de joie s’est abattue sur l’Hexagone. Concerts de klaxons, chants, cris… la France a chaviré de bonheur. De Lille à Marseille, en passant par Lyon et Bordeaux, tous les Français sont descendus dans la rue pour célébrer ce deuxième titre de champion du monde. La fête a été partout, elle a été totale et elle durait encore ce 16 juillet.

 

Les journaux donnaient le ton de la journée : "Un bonheur éternel" (L’équipe), "Encore !" (Libération), "On vous aime !" (La dépêche du midi), "Merci !" (La voix du Nord), "La tête dans les étoiles" (Le Parisien)… La France voulait rester sur son nuage. La fête a donc joué les prolongations dans tout le pays. Une fête comme il n’y en a pas eu depuis 20 ans.

 

Et comme lors du sacre de 1998, c’est aux Champs-Elysées que les fans se sont massés après la victoire des Bleus. Des "Champs", rebaptisés "Deschamps" pour l’occasion. Capitaine en 1998 puis sélectionneur en 2018, DD est définitivement le symbole de cette France qui gagne. Des dizaines de milliers de supporter ont répondu présent au son du traditionnel "On est champions !" Le soleil était au rendez-vous, les Bleus l’ont également été.


read more

admin | 2018-Jul-18

Les hommes forts du Portugal

Si l’attaquant de Madrid est incontournable, la sélection portugaise ne se résume pas pour autant à CR7.

Ronaldo mis à part,  trois joueurs ont été déterminants pour le Portugal.

Rui Patricio 

Si le Portugal est aussi solide défensivement, c’est aussi grâce à la qualité de son gardien. Difficile à manoeuvrer, la sélection portugaise a fait de son assise défensive la base de son jeu. En reproduisant le modèle adopté lors de l’Euro, avec le succès qu’on connaît, le Portugal n’est pas séduisant dans le contenu, mais d’une redoutable efficacité.

Face au Maroc notamment, Rui Patricio a été précieux pour préserver le succès étriqué des siens, réalisant une parade de grande classe alors que le Maroc cherchait à égaliser à tout prix. Quand on sait que cette petite victoire 1-0 a rapporté plus de la moitié de ses points en poule à l’équipe portugaise, cette parade valait de l’or.

William Carvalho 

« Je suis une boussole, je cherche toujours à faciliter les choses. Si je dis que l’équipe doit jouer à droite, elle va à droite. Si je dis qu’elle doit jouer à gauche, elle joue à gauche. Je contrôle le rythme du jeu. » Tels sont les mots employés par William Carvalho pour parler de son impact sur le jeu portugais.


read more

admin | 2018-Jun-30

France – Argentine : les compositions officielles

Didier Deschamps va donc aligner le même onze que contre le Pérou. Il mise à nouveau sur Matuidi au poste d’ailier gauche.

L’une des clés sera sans doute la capacité du duo Pogba – Kanté à briller dans l’entrejeu. On attendra enfin le grand Griezmann pour ce choc.

En face, Sampaoli a effectué un changement par rapport au dernier match. Le jeune Pavon prend la place d’Higuain.

Lionel Messi pourrait ainsi évoluer en faux neuf au sein d’un trident offensif avec Di Maria et Pavon.


read more

admin | 2018-Jun-30