Vent de fête sur la France

admin

2018-Jul-18


Les images ont fait le tour de la planète. Une forte averse est tombée sur Moscou et sur la France à l’heure où les Bleus ont été sacrés champions du monde. C’est sous une pluie battante que le Trophée de la Coupe du Monde de la FIFA a ainsi été remis à Hugo Lloris, capitaine, et à ses coéquipiers. Aux trombes d’eau s’est soudainement mêlé un déluge de confettis dorés dans le Stade Loujniki. L’instant était unique.

 

Au même moment, une tempête de joie s’est abattue sur l’Hexagone. Concerts de klaxons, chants, cris… la France a chaviré de bonheur. De Lille à Marseille, en passant par Lyon et Bordeaux, tous les Français sont descendus dans la rue pour célébrer ce deuxième titre de champion du monde. La fête a été partout, elle a été totale et elle durait encore ce 16 juillet.

 

Les journaux donnaient le ton de la journée : "Un bonheur éternel" (L’équipe), "Encore !" (Libération), "On vous aime !" (La dépêche du midi), "Merci !" (La voix du Nord), "La tête dans les étoiles" (Le Parisien)… La France voulait rester sur son nuage. La fête a donc joué les prolongations dans tout le pays. Une fête comme il n’y en a pas eu depuis 20 ans.

 

Et comme lors du sacre de 1998, c’est aux Champs-Elysées que les fans se sont massés après la victoire des Bleus. Des "Champs", rebaptisés "Deschamps" pour l’occasion. Capitaine en 1998 puis sélectionneur en 2018, DD est définitivement le symbole de cette France qui gagne. Des dizaines de milliers de supporter ont répondu présent au son du traditionnel "On est champions !" Le soleil était au rendez-vous, les Bleus l’ont également été.

comment art

art


2018-02-14 : 12-16-21pm

comented by: admin

com2 art

artart artart


2018-02-14 : 12-38-58pm

comented by: admin

ajouter un commentaire


Inscrivez-vous ici: !

Pour ajouter des commentaires, veuillez vous enregistrer